Bref historique du

 

Centre de vie de

 

Bellechasse,

 

                    1988-2021

 

 

Fondation de la corporation Centre-Vie

pour les aînés de Bellechasse !

 

C’est le 15 mars 1988 qu’était lancé dans les locaux du Centre d’accueil Villa Prévost de Sainte-Claire, le programme de conditionnement physique conçu à partir des cours de Kino-Québec, adaptés pour les gens du 3ième âge. 

 

Sous l’initiative de Marcel Audet, ex-maire de Sainte-Claire et sous la supervision d’Yvon Dubé, éducateur spécialisé pour la mise en marche du projet, la clientèle regroupe 37 participants, dès le début des activités.  Lors de la première rencontre, Marcel Morissette déclare ; « Il n’y a pas d’âge pour se prendre en main.  Pour être bien physiquement et mentalement, il faut réagir. »

 

À peine trois mois plus tard, c’est le mercredi 15 juin qu’une quarantaine de personnes célèbrent dignement la fondation de la corporation du Centre-Vie pour les aînés de Bellechasse dont la mission est de favoriser le maintien à domicile des aînés et améliorer leur qualité de vie.  L’événement se tient au restaurant « Le Petit Rocher », situé sur le boulevard Bégin.  En assemblée générale, les membres se choisissent un conseil d’administration formé de cinq personnes. Il s’agit du président Marcel Morissette, Yvon Dubé, Lucie Mercier, Mariette Lachance et de Lise Leclerc.  Séance tenante, la nouvelle corporation fixe son siège social à Sainte-Claire et établie que ses activités vont se tenir dans le grand salon de la Villa Prévost grâce à la collaboration du directeur général Yvan De Blois.  Celui-ci offre gracieusement l’accès aux locaux et à certains équipements pour le bénéfice des membres du Centre de vie.

 

Puis le 24 septembre de la même année, la corporation organise un souper-bénéfice à l’aréna de Sainte-Claire auquel participent plus de 150 personnes. Parmi celles-ci, la députée de Bellechasse, Madame Louise Bégin. L’activité a pour but d’amasser des fonds pour offrir des activités de prévention aux membres de l’organisme.  Durant les années qui vont suivre, le conseil d’administration et les bénévoles travailleront d’arrache-pied pour se doter d’un local bien à eux dans le but d’y réaliser leurs propres activités et y entreposer l’ameublement et les équipements pour leur programme d’activités de loisirs occupationnel et thérapeutique.  Il faudra cependant attendre jusqu’en 1991 pour que ce dossier voit son aboutissement.

 

 

Des locaux bien à eux !

 

Incidemment, grâce au programme « Nouveaux Horizons », à la Municipalité de Sainte-Claire et à la Régie régionale de santé et services sociaux Chaudière-Appalaches, le Centre de vie peut désormais jouir de locaux bien adaptés à ses besoins.  Ceux-ci sont situés dans le sous-sol de la Garderie L’Escale du 94, rue de la Fabrique.  Cet édifice, anciennement nommé sous le nom de « Pavillon du secondaire », était la propriété de la Commission scolaire Abénakis qui y tenait six classes pour les étudiants du secondaire I, II et III.

 

C’est ainsi qu’en mars 1991, plus de 150 personnes se regroupent lors d’un dîner tenu au Complexe sportif et culturel de Sainte-Claire en vue de participer à l’ouverture officielle du spacieux local du Centre de Vie, couronnant plus de 18 mois de travail bénévole et des investissements de 50 000$. Le Centre de Vie peut maintenant proposer une gamme variée d’activités, en complémentarité avec le Centre de jour affilié à la Villa Prévost et le CLSC de Bellechasse, dans le cadre de sa mission qui a pour objectif de favoriser le maintien à domicile et l’autonomie des aînés.  Les participants pourront y prendre un repas à prix modique, sur une base hebdomadaire et ainsi, sortir de leur isolement par la pratique de conditionnement physique et autres activités récréatives et thérapeutiques.  Pour mettre en œuvre le programme d’activités, Lynda Labrecque est embauchée afin d’animer le milieu et la clientèle, le tout, supervisé par Yvon Dubé, technicien en éducation spécialisé en poste au Centre de Jour de Bellechasse. 

 

La première saison d’activité du Centre de vie de Sainte-Claire prend fin vers la mi-juin avec un voyage regroupant plus d’une centaine de participants conduisant ceux-ci sur les bords du Lac Etchemin et dans l’environnement de la Crapaudière, entre Saint-Malachie et Saint-Léon de Standon.  Lors de ce voyage organisé, Yvon Dubé dresse un bilan fort positif de ces trois premiers mois d’opération dans les locaux de la rue de la Fabrique ; « Nous avons accueillis en moyenne 58 personnes à notre journée hebdomadaire du mercredi … ».  Quant au président Marcel Morissette, il précise que le Centre de vie accueille désormais des gens de différentes localités de Bellechasse dont Sainte-Claire, Saint-Malachie mais aussi Saint-Philémon, Armagh et Saint-Raphaël grâce au Transport Adapté de Bellechasse.  Après une accalmie durant l’été, la reprise des activités régulières se fera à compter du 6 août et sera supervisée à nouveau par l’animatrice Linda Labrecque, assistée de plusieurs généreux bénévoles.

 

Par ailleurs au cours de l’été, plus précisément le 5 août, le conseil municipal de Sainte-Claire autorisera la corporation du Centre de vie à installer des jeux extérieurs sur le terrain adjacent aux locaux de l’organisme.  On pourra notamment y jouer à la pétanque et au shuffleboard, jeux de plus en plus populaires auprès des aînés.

 

Dès l’automne ’91, le Centre de vie entreprend de régionaliser ses services en offrant à d’autres personnes âgées du territoire de Bellechasse l’opportunité de venir jouir des activités offertes à la clientèle.  Après la mise en service du mercredi, une deuxième journée d’activité est rendue disponible le lundi de chaque semaine.  Le transport de ces personnes sera mis sur pied en collaboration avec le transport adapté de Bellechasse mais aussi, grâce à la collaboration de la Villa Prévost dont le véhicule adapté peut être mis à la disposition de la clientèle du Centre de vie cette journée-là.

 

Le Centre de vie va poursuivre sa croissance pendant plusieurs années en bonifiant continuellement l’offre de service.  De nouvelles animatrices vont joindre l’organisme dont Line Boutin et Diane Chabot.  Mariette Lamontagne assumera pour sa part la gestion administrative du Centre de Vie puis Yvan De Blois prendra bénévolement la relève au début de l’an 2000, tout en siégeant au sein du conseil d’administration.  Incidemment, de nouveaux présidents vont aussi se succéder à la barre du conseil d’administration.  Il en sera ainsi pour Marcel Audet (ex-maire de Sainte-Claire), Julien Roy et Ernest Laflamme.  Mais l’année 2002 apportera un changement important dans la structure de l’organisme.

 

Déménagement au 55b, rue de la Fabrique.

 

La situation démographique de la municipalité de Sainte-Claire et des environs évolue grandement au point où la Garderie L’Escale a besoin de plus d’espace pour accueillir de nouveaux enfants.  Ainsi donc le 3 juin 2002, après entente avec la Municipalité de Sainte-Claire, le Centre de vie de Bellechasse déménage ses activités dans des nouveaux locaux situés dans l’ancien édifice municipal situé au 55b, rue de la Fabrique.  Ce sera l’occasion de revoir le programme d’activités et de développer une nouvelle journée de service consacrée aux activités à caractères thérapeutiques (lundi) alors que la journée du mercredi sera plus axée sur les activités de divertissement… le loisir occupationnel et thérapeutique étant toujours le moyen privilégié pour sortir les aînés de leur isolement.

 

Entre l’an 2000 et 2005, de nouvelles figures viendront s’ajouter à l’animation.  Parmi celles-ci, mentionnons Josée Plante, Annie Labrecque, Annie Lavigne, Natacha Huppé et Marie-Ève Corriveau.  C’est aussi à cette époque que la subvention provenant de la Régie régionale va prendre la forme d’un programme de financement appelé PSOC (Programme de Soutien aux Organismes Communautaires).  À cette époque, nous avons déjà une fréquentation de 3 800 jours/clients pour la période de septembre à juin de chaque année.  Et puis en 2004, Yvon Dubé démissionne du conseil d’administration après avoir donné le meilleur de lui-même pendant plus de 16 ans.  Or en 2005, un nouveau virage s’amorce. 

 

Une nouvelle ère pour le Centre de Vie.

 

Pour la première fois de sa courte histoire, le Centre de Vie de Bellechasse aura une femme à sa tête.  Il s’agit de Marie-Marthe Côté-Gagnon, élue à la présidence du conseil d’administration au printemps 2005.  Qui plus est, un contrat de service est aussi conclu avec la Corporation Loisirs et Sports de Sainte-Claire afin d’obtenir les services d’une autre femme dynamique, Cécile Pelletier.  Elle agira à titre de coordonnatrice du Centre de Vie et sera assistée à l’animation par une troisième femme, Liliane Poliquin-Morissette.  Décidément, toute une équipe pour assurer la destinée du Centre de Vie.

 

Un conseil d’administration maintenant composé de sept membres, appuyé par de nombreux bénévoles va poursuivre la mission de l’organisme dont les ressources sont bien minces pour assurer le mandat à accomplir.  Cependant, Liliane va mettre tous les efforts pour maintenir les activités du lundi et du mercredi auprès de la clientèle et Cécile fera des petits miracles pour garantir une saine gestion des moyens disponibles.  De nouveaux jeux seront acquis, un feuillet promotionnel sera diffusé et des démarches de financement additionnel seront effectuées.  Toutefois, il faudra attendre jusqu’en 2013 pour voir la lumière au bout du tunnel.

 

Enfin, une augmentation de notre financement allait nous permettre d’embaucher une ressource à temps plein et prévoir l’expansion des services sur le territoire de Bellechasse.  Or, Liliane Morissette ne souhaitait pas assumer cette fonction qui allait sûrement demander une aussi grande disponibilité.  Au même moment, une opportunité se présente afin de recruter un individu bien connu du milieu et d’une compétence certaine pour « faire la job ».  Il s’agit d’Yvon Dubé.  Celui-ci vient de prendre sa retraite du Centre de santé du Grand Littoral, secteur Centre de jour de Bellechasse.  Embauché sans hésitation par le conseil d’administration sous la recommandation du jury de sélection, il va prendre la barre des activités d’animation au Centre de Vie de Bellechasse, à compter de janvier 2014.

 

Un mandat bien précis est confié à Yvon Dubé.  En plus d’assurer l’animation des activités auprès de la clientèle en place, il doit bonifier le recrutement de la clientèle et prévoir l’ouverture de nouveaux points de service.  Ce sera chose faite dans les mois suivants.  Mise en place des points de service à Honfleur, Saint-Lazare et Saint-Henri, cette réalisation vient ouvrir une nouvelle ère à l’organisme dédié aux aînés de Bellechasse.

 

Dans les mois et années qui vont suivre, de nombreuses activités vont être développées afin de favoriser les contacts entre la clientèle des quatre points de services.  Fort Débrouillard, Tournoi de Joffre, Tournoi de Scrabble, activités et cours de danse, voyages, etc., tout va être mis en œuvre pour répondre aux besoins de la clientèle, dans le cadre de la mission du Centre de vie et en adéquation avec ses ressources.

 

En 2018, un nouveau point de service est développé.  Il s’agit de celui de Buckland.  Plus de 25 personnes vont y adhérer rapidement. Le Centre de Vie de Bellechasse accueille maintenant plus d’une centaine de participants à chaque semaine.  Une belle réussite. Mais après quatre années de bons et loyaux services, Yvon Dubé décide de quitter définitivement le Centre de Vie pour une retraite bien méritée.  Nathalie Bolduc, technicienne en éducation spécialisée va prendre la relève. Mais 2019-20 allait aussi réserver une belle surprise pour l’avenir du Centre de Vie.

 

Cécile Pelletier a aussi décidé de prendre une retraite définitive de la Corporation Loisirs et Sports de Sainte-Claire et dans son rôle vis-à-vis du Centre de Vie, elle a réussi à aller chercher une importante augmentation de la subvention pour notre organisme.  Vu la conjoncture, le conseil d’administration du Centre de Vie de Bellechasse va lui faire une proposition qu’elle va accepter avec grand plaisir.  Elle entre à l’emploi du Centre de vie à titre de coordonnatrice permanente.

 

Dédiée à 100% à son nouvel emploi, Cécile va réussir à faire bonifier l’enveloppe de financement consentie par le CISSS Chaudière-Appalaches et cela permettra l’embauche d’une deuxième ressource en animation et favorisant ainsi le déploiement de nouveaux points de services sur le territoire.  Émilie Doyon est donc engagée à cette fin et entre en fonction au début de février 2021. 

 

Pendant les 33 ans d’existence du Centre de Vie à ce jour (2021), d’autres personnes se sont aussi dévouées pour assurer la qualité du milieu de vie au siège social de l’organisme et aux locaux pour la clientèle.  Il s’agit des responsables de l’entretien ménager et de la maintenance.  En conséquence, on ne pas passer sous silence le travail remarquable de Jacques Bergeron, Michel Turcotte, Jean Delamarre, Michel Vachon, Réjean Rémillard, Nicole Chabot et Gilles Béchard.

 

Bravo et merci à tous ces artisans ayant contribué à la création et au maintien des opérations du Centre de Vie pendant toutes ces années. : membres du conseil d’administration, bénévoles, membres de la direction et du personnel mais surtout, merci à la clientèle d’avoir fait confiance à l’organisme et à se joindre régulièrement aux activités.

 

Tout compte fait, l’avenir s’annonce particulièrement intéressant pour le Centre de Vie de Bellechasse et sa clientèle.

 

Longue Vie au Centre de Vie !

 

Yvan De Blois, ex-membre du conseil d’administration.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

  

                 

                  Sorties Jardins 

 

 

16 août,  Jardins de la petite école de

               Céline, Ste-Marguerite

               Départ 13h 

23 août, Jardin Roger Van Den Hende,

               Québec 

                Départ 11h45

 

15$ par sortie

Inscriptions obligatoires 

_______________________________

                       Cyclo-Vie 

 

C'est le retour de notre programmation des sorties vélos. 

Tous les lundis et mercredis dès 9h30. 

Vous pouvez consulter la programmation complète sous l'ongle Randonnées à vélo

_______________________________

   Sortie Magasinage à Place Laurier

 

DATE :    Vendredi 16 septembre 

COÛT : 15$ (payable avant le départ) 

 

Transport en autobus. 

DÉPART : 

Du Centre de Vie, Ste-Claire 

Au Normandin de St-Anselme

À l'église de St-Henri

 

 

Vous devez vous inscrire au (418) 883-4058. Les places sont limités.

_______________________________